SALARIES des cordonneries

Les congés et absences

MALADIE :

Après 3 ans de présence dans l’entreprise, le salarié percevra pendant 30 jours , 90 % de son salaire brut

 - Durant les 30 jours suivants, le salarié percevra les 2/3 de cette même rémunération.  Ces temps seront augmentés de 10 jours  par période entière de 5 ans d’ancienneté.

LICENCIEMENT :

L’indemnité de licenciement ne peut être inférieure à 1/5ème de mois de salaire par année d’ancienneté, auquel s’ajoute 2/15ème par année d’ancienneté au-delà de 10 ans.

DEPART EN RETRAITE :

Le salarié qui quitte volontairement l’entreprise en vue de sa retraite a droit à une indemnité de:

-  ½ mois de salaire après 10 ans d’ancienneté
-  1 mois de salaire après 15 ans d’ancienneté
-  1 mois et demi de salaire après 20 ans d’ancienneté
-  2 mois de salaire après 30 ans d’ancienneté

Le salaire à prendre en compte pour la base du calcul de l’indemnité est le 1/12 de la rémunération des 12 derniers mois précédents ou selon la formule la plus avantageuse , le 1/3 des 3 derniers mois, étant entendu que toute prime ou gratification annuelle en serait prise en compte qu’au prorata-temporis.

 

Congés exceptionnels

Ancienneté :

La durée du congé normal est augmentée à raison de 2 jours ouvrables  après 20 ans de service continu dans la même entreprise,  de 4 jours après 25 ans et de 6 jours  après  30 ans.

Congés pour les mères de famille :

Les femmes salariées  ayant plus de 6 mois de présence  bénéficient de 2 jours de congés supplémentaires par enfant à charge âgés de moins de 15 ans. Le congé supplémentaire est réduit à un jour si le congé légal n’excède pas  9 jours.

Absences pour évènements familiaux

 Sans condition d’ancienneté

-  4 jours pour le mariage du salarié ;
-  3 jours pour chaque naissance ou pour l ’arrivée d’un enfant placé en vue d’une adoption ;
-  2 jours pour le décès d’un conjoint ou d’un enfant ;
-  1 jour pour le décès du père ou de la mère ;

Après 3 mois  d’ancienneté dans l’entreprise

-1 jour pour le décès du beau-père ou de la belle-mère, d’un frère ou d’une sœur ;

Après 1 an d’ancienneté dans l’entreprise

-  4 jours pour le décès d’un conjoint ;
-  3 jours pour le décès d’un enfant ;
-  2 jours pour le décès du père ou de la mère, du beau-père ou de la belle-mère ;